Les horaires des visites guidées
10:00 - 11:00 - 12:00 - 13:00 - 14:00 - 15:00 - 16:00 -17:00

Vous pouvez trouver le programme détaillé du château sur
facebook

adresse
castelul Teleki, Str. Principală 77, Gornești 547280, Romania

LE CHATEAU TELEKI ET LE PARC À GERNYESZEG (GORNESTI)

La propriété

La commune de Gernyeszeg (Gornesti) se trouve dans la vallée du Maros (Mures), entre Marosvásárhely (Targu-Mures) et Szászrégen (Regin).


IMG_0222 (1)

L’histoire du village qui remonte à près de 700 ans est fortement liée à celle des propriétaires. C’est en 1319 que le nom du village est cité pour la première fois lorsque le Roi de Hongrie, Charles Robert fait don à Simon Széchényi de ces terres dont fait partie Knezeg, le nom anciennement donné à Gernyeszeg (Gornesti). Il est probable que ce lieu existait déjà du temps de l’installation des Hongrois mais il n’y a pas de preuve formelle.
Sigismond de Luxembourg (1387-13437) en fait don à Antal Somkeréki en 1405 pour ses faits d’armes remarqués auprès du roi dont il aurait sauvé la vie lors de la bataille de Nikapoli (1396). István, un des fils d’Antal, y fait construire un fort, rapporté pour la première fois en 1477. Le fort construit partiellement en pierre comprenait 2 donjons et 3 tours. La construction est protégée par des douves et l’entrée principale comporte un pont levis. Ses dimensions correspondent déjà à l’époque à celle du château baroque que nous voyons aujourd’hui. Le dernier membre de la famille Somkeréki, István, décède en 1642. Son épouse, Krisztina Mindszenti, reste propriétaire jusqu’à sa mort en 1670. Par la suite la famille Bánffy devient propriétaire jusqu’à l’exécution de Dénes Bánffy en 1674 lorsque la propriété revient à Mihály Teleki.

La famille Teleki

C’est aux alentours de la 2
ème moitié du 17ème siècle que Mihály Teleki reçoit en donation Gernyeszeg ainsi que plusieurs villages. La famille Teleki descend de la très ancienne famille Garázda. Leurs armoiries représentant un bouquetin émergeant des flammes leur sont attribuées par le Roi Sigismond de Luxembourg en 1409.

IMG_8830
Mihály Teleki, un des hommes politiques les plus en vue dans la principauté de Transylvanie, est l’homme de confiance de Mihály Apaffi, prince de Transylvanie. C’est lui qui est à l’origine de la fortune et du pouvoir de la famille. En 1690, Mihály Teleki meurt sur le champ de bataille de Zernest. Après son décès, ses 5 fils reçoivent en 1697le titre de Comte du Saint Empire Romain. Ils sont à la base du large déploiement de la famille Teleki. Sándor (1679-1754), le plus jeune fils de Mihály, hérite de Gernyeszeg. Il devient protecteur de l’église réformée de Transylvanie et des institutions de l’enseignement réformé. Sámuel, un de ses fils, né à Gernyeszeg, devient gouverneur de Transylvanie et fonde la bibliothèque Téka qui se trouve à Marosvásárhely (Targu-Mures).
Son autre fils, László (1710-1778), hérite Gernyeszeg. Il détruit l’ancien fort et fait construire en 1772 un château plus adapté à la mode et aux goûts de l’époque. Il y crée une bibliothèque. La construction du château dure jusqu’en 1802. József (1738-1796), fils de László, est un passionné de livres comme son père. Lors de ses voyages à travers l’Europe, entre 1759-61, il rencontre Voltaire et Jean-Jacques Rousseau. Ses livres sont à l’origine de la création de la Bibliothèque de l’Académie des Sciences de Hongrie grâce aux legs de ses descendants. Son fils également József (1777-1817) hérite de la propriété de Gernyeszeg. Son épouse, Zsófia Teleki, érige, lors de sa mort en 1817, un monument à sa mémoire toujours visible actuellement dans le fond du parc. Son fils, Domokos (1810-1876), grand politicien, partisan des idées révolutionnaires de 1848, écrit plus tard des livres sur l’histoire du pays. Un de ses petits-fils, né à Gernyeszeg de sa fille Ilona, István Bethlen, devient Premier Ministre de Hongrie entre 1921 et 1931. Un autre de ses petits-fils, également dénommé Domokos (1890-1955) est un collectionneur passionné par l’archéologie. Il crée un musée dans le château grâce à sa collection personnelle dont les pièces les plus exceptionnelles constituent une collection de tapis de prière en provenance de d’Orient.


IMG30_2
Certains de ces tapis sont au Musée National hongrois à Budapest. Les derniers propriétaires du château sont, son fils, Mihály (1908-1988) et son épouse, la Comtesse Aimée Tisza (1914-1991). Pendant et après la IIème guerre mondiale, le château est vidé de son contenu. Après la nationalisation de la propriété, un centre de prévention pour enfants de famille tuberculeuses y est installé jusqu’en 2011. Actuellement le château, patrimoine protégé, est à nouveau la propriété de la famille Teleki.




Le château et le parc



IMG_0044
Il faut traverser les anciennes douves pour atteindre le château de style baroque. Il comporte les mêmes caractéristiques que la plupart des châteaux baroques les plus connus en Hongrie, comme celui de Gödöllő, de Pécel ou de Nagytétény. Il s’agit du style appelé Grassalkovich dont les caractéristiques principales sont la forme en U, l’entrée principale surmontée d’une grande coupole en dessous de laquelle se trouve une salle d’apparat. Le plafond de la salle d’apparat est décoré d’une frise datant du 19ème siècle représentant un décor végétal. Au-dessus de l’entrée principale de la salle et de la porte du balcon, on peut apercevoir les armoiries de la famille Teleki. Mais son aspect imposant est surtout dû aux trois lustres en verre soufflé de Murano.

IMG_3419
L’aspect actuel du parc date du début du 19ème siècle. On y a successivement planté des arbres rares et particuliers comme un gingko biloba (le long de l’aile occidentale, le long de la Mures), un cipres des marais, des tilleuls, des platanes, des chênes etc.. Un étang a été créé dans les anciennes douves, avec une île au centre sur laquelle se trouvaient d’antan un saule pleureur et une petite maison pour les cygnes. .. Le long de l’étang se trouve une source, dénommée Source Margit, nommée d’après la Comtesse Margit Bethlen, épouse de Géza Teleki. L’étang est entouré de petites statues représentants des figures caricaturées de la Révolution française, comme Mirabeau, Louis XVI, les Dames des Halles. Dans le parc, on aperçoit des statues représentants des dieux de l’ Antiquité comme Ganymèdes (devant le pont à gauche), Bacchus (devant l’entrée principale du château à droite) et Cérès (à gauche), Neptune, Pan et Venus (dans le parc). C’est au début du XXème siècle que Domokos Teleki les rapporta de Budapest pour le parc de Gernyeszeg.